le site du CREDO

 

 

 

 

 

 

 

 

À paraître

 

couvRoyauté, chefferie et monde
socio-cosmique à Wallis ('Uvea)

Dynamiques sociales et pérennité des institutions

Sophie Chave-Dartoen

Monographies

ISBN : 978-2-9537485-6-7

Eté 2017



 

 

 


Bien qu’elle soit dite « traditionnelle », la société polynésienne de Wallis n’a jamais cessé d’évoluer. Que peut-on savoir de son passé qui nous permette de comprendre le paradoxe de sa continuité dans le changement ? Partant de l’étude des traditions orales compilées par le Père Henquel au début du xxe siècle, ce livre s’attache à dégager et à comprendre les valeurs et les logiques profondes qui n’ont cessé de présider aux distinctions de statut, d’organiser la distribution des responsabilités, mais aussi et surtout, de donner à toute action sens et efficacité.
L’étude de la chefferie et de la royauté qui en forme le sommet est ici centrale, avec celle des relations à la terre et du système foncier. Elle dégage les conditions et les modalités de leurs mutations, notamment sous l’influence des Tongiens, des missionnaires catholiques et de l’État français. L’approche en synchronie est complémentaire. Elle montre comment des principes similaires organisent les relations socio-cosmiques aux échelles emboîtées du village, du district et du « pays » fenua que constituent, tout ensemble, la terre, les vivants et les morts.
Évitant une approche anthropologique centrée sur la seule dimension politique du social, cette monographie cherche à dégager les spécificités de cette société de type cosmomorphe. Elle propose ainsi une analyse qui peut s’étendre aux autres sociétés polynésiennes, questionnant à nouveaux frais leur opposition classique avec les sociétés dites mélanésiennes.


Sophie Chave-Dartoen est maître de conférences (HDR) à l’Université de Bordeaux, membre de l’UMR-CNRS 5319 Passages. Elle travaille depuis 1990 sur la société wallisienne dont elle a entrepris la description monographique approfondie et une analyse anthropologique à visée comparative. Elle a publié sur l’organisation et la dimension socio-cosmique de cette société polynésienne. Son attention s’est particulièrement portée sur les circulations cérémonielles et le système rituel, cherchant à comprendre­ leurs caractéristiques, leurs mutations tout en étudiant les formes de l’action (actions techniques, rituelles, actes de parole), ce qui en fait la portée et le sens qui leur est localement donné.